Conseils de lecture

Rustine, sorcière ordinaire
12,90
par (Libraire)
16 janvier 2018

Qu'est ce que la vie est barbante pour Rustine... À son âge, qui est encore intéressé par les licornes, les ballades en balai, les garçons transformés en crapaud et les parties de sardines volantes ? Même son chat tricéphale miaule d'ennui...

Jusqu'au jour où la petite sorcière reçoit une lettre d'un garçon... étrange. Chez lui, pas de balai, les gens se déplacent en voi-ture ! Pas de boule de cristal, on utilise un té-lé-phone ! Les animaux ne parlent pas, les chaudrons poussiéreux sont un souvenir de grand-mère, les maisons n'ont pas de jambes ! Rustine est fascinée par tout ce qu'elle lit, et réussit à convaincre son école d'emmener toute la classe en voyage scolaire pour étudier ce monde si différent.

L'album est découpé en deux parties. D'abord, on suit Rustine qui s'ennuie dans sa vie quotidienne du monde des sorcières, et s'émerveille devant chacune des lettres que lui envoie le petit français. On plonge dans un univers "fantasmatastique", où les couleurs explosent autant que les baguettes, et chaque page fourmille de petits détails étonnants !

Puis, Rustine débarque dans notre beau pays, et chaque groupe découvre avec joie les habitudes de l'autre : les sorciers jouent aux billes et sont stupéfaits dès qu'ils croisent un tigre - ou même un pigeon -, et les enfants « moldus » ne savent plus où donner de la tête entre les dragons cracheurs de feu et les tours de magie sur le mobilier !

L'album prend les clichés à l'envers : le monde le plus extravagant devient ennuyeux à mourir dans les yeux de celui qui y habite, et notre propre monde est le nec plus ultra de l'exotisme. Les images comme le texte sont drôles, colorés, pétillants. Un régal !


ALORS CA MORD ?

Gourounas, Jean

Atelier du poisson soluble

15,00
par (Libraire)
13 juillet 2016

Nous vous donnons rendez-vous sur la banquise, où un pingouin attend désespérément, canne à pêche à la main (à l'aile?) que "ça morde".
C'est bien connu, pour pêcher, la patience et le silence sont de rigueur.
Pourtant, à chaque page, un nouveau personnage. Qu'ils soient ours, esquimau ou lièvre, tous n'ont qu'une question à la bouche : "Alors, ça mord?"
Mais ça ne mord pas et tous s'agglutinent autour du pingouin visiblement agacé.

Alors ça mord joue avec l'accumulation et la patience de notre pingouin est mise à rude épreuve. On est épaté par le calme contenu de notre héro!
Quant à la chute, elle est inattendue et superbe!

Un album désopilant!!


L'Ogre et sa Princesse aux petits oignons
par (Libraire)
9 juillet 2016

Un régal!

Pour reproduire la recette de Sabrina Inghilterra, il vous faudra :

-Un ogre féru de cuisine d’humain (sans humain) et sans le sou
-Une princesse au langage bien trempé
-Une pincée de bonne humeur
-Et une louche d’humour
Ajoutez un zeste de frisson, mélanger le tout et vous obtiendrez un roman savoureux!

A consommer sans modération!


Mon ami Arnie
15,95
par (Libraire)
8 juillet 2016

Une aventure jubilatoire!

« Ithaca, État de New York : une petite ville paisible » nous annonce la quatrième de couverture… Paisible, la ville d’Ithaca? Pas si sûr! Entre le serial-killer à la bague, le Pretender, les nombreuses affaires de racket dans la ville et Arnie, fils à papa étrange, voire carrément sociopathe qui rôde dans les couloirs du lycée,…
C’est donc dans l’ambiance inquiétante et paranoïaque de la ville d’Ithaca que débute notre récit. Nous suivons les aventures d’un binôme inséparable et décapant : Cliff et Fox. Quand ce dernier se fait voler une très grosse somme d’argent par un voyou, Arnie lui propose un deal qu’il ne peut pas refuser. Il invite Fox et son acolyte Cliff, qui, décidément, prend l’amitié très au sérieux, à cambrioler le coffre fort de son père. Le riche avocat ne sera pas là, ils n’auront qu’à se partager la somme en deux et Arnie leur donnera même le code!
Oui, c’est louche…
Un roman bien rythmé, polyphonique et surtout très efficace.